Depuis de nombreuses années, RMC est la première radio en France, ayant dédié une chronique sur les paris sportifs.

Que ce soit à travers les interventions quotidiennes à l’antenne des animateurs ou consultants et via leur site internet reprenant les pronos de la dream team.

Ainsi, les paris RMC, sont réalisés par d’anciens sportifs ou entraineurs de haut niveau, chacun ayant sa discipline de prédilection (majoritairement le Football, mais aussi, le Rugby, le Tennis, le Handball, le Basket, le Cyclisme, l’Athlétisme, la Natation, la Boxe, le Ski, la Gymnastique, les Sports Mécaniques etc..) selon les compétitions du moment. En effet, il faut reconnaître que c’est un casting de choix avec plus d’une vingtaine de personnalités sportives. On y retrouve, pour le football : Dugarry, Petit, Leboeuf, Di Meco, Rothen, Benarbia, Courbis et Larqué; pour le rugby : Lombard, Charvet, Moscato, Saint André et Pool-Jones ; concernant le tennis : Pitkowski; pour le handball : Costantini et Girault; pour le basket : Brun; pour le cyclisme : Guimard et Bourguignon, pour l’athlétisme : Ewanjé-Epée; pour la natation : Kamoun; pour la boxe : Asloum; pour le ski : Crétier et Amiez ; pour la gymnastique : Severino; et enfin pour les sports mécaniques : Tambay.

Toutes ces personnalités sportives ayant un contrat avec la radio à travers une émission, une chronique ou des interventions spécifiques, doivent en plus se prêter régulièrement selon les compétitions en vigueur, aux paris RMC. De plus, il n’y a aucune stratégie mise en place par ces derniers, car on leur demande leurs pronos « à la volée », sans aucune analyse des matchs, mise à part les forces en présence.

Seulement, ces anciens champions ou entraineurs ne sont pas pour autant de grands pronostiqueurs à travers leurs paris distillés à l’antenne ou sur le site. Il n’a jamais été prouvé qu’un grand champion dans sa discipline soit également un fin pronostiqueur pouvant gagner de l’argent de manière structurée, stratégique et professionnelle. Et cela, se voit très rapidement sur leur bilan comptable, pour la peine que vous suiviez le résultat donné. Sauf que bien évidemment, la radio comme de nombreux « parieurs », fait l’économie sur un bilan statistique chiffré et détaillé reprenant chaque pari placé ! Et c’est là malheureusement, qu’il n’y a donc rien de très sérieux dans les pronostics des consultants.

En effet, il ne serait pas vraiment vendeur pour la rubrique : les pronos de la dream team, d’indiquer les pertes de ses consultants, mais comme il y a un attrait certain pour l’univers des paris sportifs, la radio ne fait pas l’impasse sur ses pronos même s’ils ne rapportent pas d’argent à ses auditeurs (c’est même l’inverse).

Pour essayer de relever le niveau frisant le ridicule et la banqueroute assurée de ses auditeurs, RMC a pensé à épauler ses pauvres champions dépassés par des spécialistes tels que Paillet, Ramaget et Boutron, sauf qu’en fait ce sont des journalistes sportifs. Et, vous l’avez compris, nous pouvons encore faire une fois le parallèle : être un bon journaliste sportif ne veut en rien dire que vous êtes un bon pronostiqueur ! (Christophe Paillet, reste la piste la plus crédible si on devait ressortir un seul homme à suivre).

Cela pourrait simplement faire sourire, comme d’ailleurs le font souvent les intervenants football, notamment entre eux pour se chambrer sur leur résultat assez catastrophique de la veille.

Mais encore une fois, la radio ne propose pas ce service de manière gratuite à ses auditeurs sans contrepartie. Et oui, on devine assez rapidement, le partenariat signé entre RMC et le site PMU, proposant désormais des paris sportifs ! C’est pourquoi, toutes les côtes indiquées à l’antenne et sur le site de la radio sont exclusivement celles de ce bookmaker précis. Il y a donc un intérêt réel de la radio à demander de manière systématique à ses consultants un pronostic car cela permet de faire la publicité du bookmaker PMU à chaque fois qu’ils parlent de paris à l’antenne avec très certainement un joli chèque en retour. Et pour le PMU, une superbe opportunité de toucher un maximum de fan de sport auditeur de la radio.

Cela va encore plus loin et de façon grotesque cette fois, toujours à travers ce partenariat, car il est évident que la spécialité du PMU reste les courses hippiques ; et en effet, on demande à certains de ses anciens champions (à travers une émission le samedi), de donner leur pronostic sur le Quinté….Pour le coup, on est très loin de l’univers du pari sportif !

D’ailleurs, il serait intéressant de voir dans les clauses des contrats de ses différents intervenants ou journalistes si une prime spécifique leur est attribuée en fin de mois sur leurs pronostics, dans ce cas, la radio n’a rien à craindre de ce côté-là, elle ne se ruinera pas…

 

A vos paris, prêts ? Gagnez !

 

Rédigé par L’Enfer du week-end

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.