Lien audio :

 

 

Avec le développement des paris sportifs en France ces dernières années, notamment avec les nombreux bonus « sans-risque » qu’offrent les bookmakers pour attirer les nouveaux clients, chacun rêve de gagner un maximum d’argent via les paris sportifs.
En effet, les gains sont nets d’impôts et le bénéfice va directement dans la poche du parieur, cela a donc de quoi attirer une population de tous horizons, de toutes catégories socio-professionnelles et de tous âges (bien qu’il faille être majeur pour pouvoir miser de l’argent).
Ainsi, bon nombre de parieurs débutants dans cet univers est attiré par les gains et donc par le fait de gagner de l’argent facile comme essaye de le faire croire certains « pronostiqueurs pro » (K James).
Sauf que rien n’est facile dans le fait de tirer un bénéfice sur un pari sportif, donc vous pouvez revoir assez rapidement vos plans sur la comète si vous pensiez devenir millionnaire !

Effectivement, même en misant sur une rencontre sportive, comme par exemple un match de football, où vous savez au bout de 90 minutes si vous avez empoché un gain ou non, il faut tout de même posséder de réelles connaissances solides sur le sport en question pour pouvoir réaliser des bénéfices et donc gagner de l’argent sur le long terme. De plus, les bookmakers ne sont pas stupides, en vous laissant la possibilité de placer votre 1er pari sans risque (remboursement de votre 1er pari s’il est perdant soit en cash soit en somme à remiser). Effectivement, ils ne font pas cela pour vous rendre service en vous donnant leur argent pour repartir aussitôt avec. Leurs stratégies commerciales sont bien rodées car même à court terme (disons sur une période de quelques semaines à 1 mois), un grand nombre de ces nouveaux joueurs va déjà commencer par perdre de l’argent à cause de l’appât du gain ! Et le bénéfice que vous avez réalisé va être rapidement englouti pour de multiples raisons : aucune gestion de mise (bankroll, bilan de L’enfer du week-end), une mauvaise stratégie de jeu, absence totale ou mauvaise analyse de match…

Aussi, l’une des erreurs les plus répandues que vont commettre les débutants, est notamment de miser sur des combinés de plusieurs matchs afin d’obtenir les plus grosses côtes possibles, ce qui induit de gros risques pris.
En fait, sur une rencontre il y a toujours la possibilité de perdre son pari pour de multiples raisons : une météo capricieuse, un terrain impraticable, un scénario de match catastrophique comme un poteau, un but refusé, un carton rouge ; donc imaginez pour un combiné de plusieurs matchs… Et la grande majorité des parieurs ne sait pas comprendre une côte, il faut vraiment avoir les infos de bases avant de parier que vous retrouverez dans Le guide du bon parieur (par exemple prenons un match de tennis entre Federer & Tsonga : Federer est côté à 1.20, c’est à dire que le bookmaker estime que Federer possède 83% de chance de remporter le match ->1/1.2*100=83.33%)
Alors, le meilleur moyen de perdurer est donc de sécuriser au maximum votre mise, et donc de privilégier les paris simples (1 seul pari), ou alors des combinés de 3 matchs au grand maximum (l’idéal reste 2 matchs), tout en gardant en tête que les équipes jouant à domicile restent la meilleure option pour ne pas perdre. En fait, il faut bien comprendre que pour réaliser de réels bénéfices, il faut réfléchir sur le moyen et le long terme comme le font les parieurs professionnels, donc rien ne sert de s’enflammer dès le début comme les 97-98% de joueurs qui perdent de l’argent !

Afin de gagner de l’argent « facile », il vous faudra miser sur du pari safe (pronostic sécurisé). Pour cela, une bonne technique est de miser sur les favoris des championnats ou disciplines. Bien évidemment les côtes ne seront pas aussi alléchantes que votre Combiné de 5 matchs, mais vous préférez réaliser de petits bénéfices (selon votre mise) très régulièrement ou gagner 1 fois sur 10 avec une côte de 20?

Il faut également avoir en tête que pour trouver le bon pari : donc le pari safe, cela nécessite un réel travail au préalable comme la distance du voyage pour l’équipe visiteuse, les statistiques détaillées, l’historique des confrontations, le degré de rivalité des équipes qui s’affrontent, les compositions d’équipe…afin de sortir un indice de confiance (de 1 à 10) pour le convertir en % de mise de votre bankroll. Ce que par exemple ne font pas les consultants des paris RMC.

Voilà les clés de la réussite au niveau des paris sportifs, sachant que même en mettant les bons ingrédients pour chaque pari, vous ne réaliserez pas un 100% de réussite…

 

A vos paris, prêts ? Gagnez !

 

Rédigé par L’Enfer du week-end / Interview de Laurent Montovert Radio Laser

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.