Lien audio :

 

Les pronostiqueurs low-cost pullulent sur les réseaux sociaux !

La chose qu’il faut retenir pour déceler les nombreuses combines est de faire appel à votre VIGILANCE !

En effet, avec l’avènement des paris sportifs et cela notamment sur les réseaux sociaux, bon nombre de parieurs débutants ou avisés se sont lancés dans des pages Facebook ou via des comptes Instagram, Snapchat, Twitter afin de divulguer leurs propres pronostics.

Seulement voilà, la plupart de ceux qui vous promettent monts et merveilles avec autant de billets verts que de captures d’écran plutôt douteuses en affichant des mises astronomiques, vous demandent en contrepartie : soit de vous inscrire chez un bookmaker via un lien d’inscription, un pseudo ou un code promo avec leur fameux VIP (gratuit ou payant); soit ils vous demandent de payer un abonnement pour avoir accès à leurs pronos ! Dans les 2 cas, ils touchent de l’argent à tous les coups (Affiliation, parrainage et commission : quand les parieurs pros s’allient avec les bookmakers et gagnent lorsque vous perdez)

La première des choses est de vérifier que le soi-disant pronostiqueur possède bien un site internet digne de ce nom (pas un site avec 2 rubriques ou bien des photos de Ronaldo & Messi pour faire joli). S’il ne possède pas de site, c’est que ce n’est pas un parieur professionnel, car tout parieur qui se prétend professionnel va utiliser son site internet comme vitrine auprès de ses futurs clients ! Vous, vous rendrez vite compte qu’une très grande majorité ne sont finalement pas des parieurs professionnels, ni même des tipsters sérieux car ils n’ont pas investi le moindre euro dans un site, et finalement, ils ne possèdent seulement qu’un compte ou une page. C’est donc pour cela qu’ils monnayent des Abonnements seulement d’une dizaine d’euros/mois car ils n’ont pas de charges de fonctionnent et surtout ne sont pas déclarés ! Ainsi, il vous sera impossible de vérifier l’identité de la personne qui se cache derrière cela, en effet, on peut imaginer un adolescent voulant se faire quelques centaines d’euros dans le mois en guise d’argent de poche ou alors un véritable escroc avec une technique bien huilée à la recherche de la naïveté de certains pour se remplir les poches, car ce sont des experts en Photoshop (à travers les faux tickets de jeu).

Sur internet, de nombreuses arnaques existent depuis toujours dans divers domaines et une chose doit vous mettre la puce à l’oreille : pas d’existence de site internet, donc aucune présence de mentions légales ni de SIRET, alors c’est une activité non déclarée et donc cela est illégal !

Effectivement, une fois que vous vous engager avec cette personne, vous n’avez donc aucun contrat ni même aucune assurance qu’il va bien établir une prestation et vous n’aurez malheureusement aucun recours pour vous faire rembourser (une page Facebook ou un compte prend à peine une dizaine de minutes à être crée et encore moins pour être supprimé) ! Le fantasme de l’argent facile dans l’univers des paris sportifs attire un très large public et certains comptent en profiter…

Gardez en tête que par exemple, vous n’achèteriez pas un article estampillé avec la mention « comme neuf » remisé à -70% sur un site de petites annonces auprès d’un vendeur inconnu où vous n’avez aucune info, seulement parce qu’il affiche 3 photos comme garantie !

Le jeune ado dans sa chambre qui suit le foot depuis que le PSG version Qatar, doit sans doute penser qu’il maîtrise parfaitement le foot mais entre être un passionné de sport et être un parieur chevronné il y a un fossé immense ! Et même avec toute sa bonne volonté, le jeune homme n’aura pas les épaules assez larges, ni même le recul nécessaire pour vous éviter une banqueroute certaine sans stratégie de jeu bien établie. Le problème est que des pages comme cela il y en a désormais des milliers…

Ne vous fiez pas non plus aux nombres d’abonnés de ces pages ou de ces comptes car, il est désormais facile, d’acheter à des sociétés spécialisées des faux comptes de personnes (généralement à l’étranger) pour augmenter vos abonnés ou même de payer des commentaires voire des avis bidonnés dans le seul but d’attirer un maximum de débutants naïfs !

 

Vigilance accrue sur les sites des parieurs professionnels

La deuxième chose primordiale est de vérifier sur le site du parieur professionnel qu’il tient un bilan détaillé de ses pronostics, via une rubrique spécifique (bilan, résultat…) où vous pouvez avoir un accès immédiat à l’ensemble de ses statistiques et donc à l’évolution de sa Bankroll (La Bankroll : l’outil indispensable du parieur) de parieur !

Ainsi, vous allez très rapidement vous apercevoir que la plupart de ces « pros des paris » ne sont pas transparents pour un sou et ils jouent royalement sur les mots : entre gain et bénéfice, et vendent du rêve quant aux sommes à miser !
En effet, voilà comment ils se débrouillent pour vous embrouiller : pour un pari avec une côte de 2, avec une mise initiale de 150 euros, ils vous diront qu’ils ont gagné 300 euros.
Ce qui est faux, car bien évidemment pour gonfler les rendements, volontairement, ils ne retirent pas la mise! En réalité le véritable bénéfice est de 150 euros.

Encore faut-il pouvoir miser cette somme ! Et oui, la plupart partent toujours d’une bankroll très importante avec des paris au minimum de 100 voire 200€. Faîtes le calcul par vous-même : lorsqu’ils misent 500€ avec un indice de confiance de 5% sur une côte de 1.45, ils possèdent en réalité une bankroll de 10 000€ !!! Ainsi, si le pari est gagnant le parieur pro va encaisser un bénéfice net de 225€ ; il est peu probable que vous puissiez le suivre en misant une telle somme, et donc vous n’atteindrez jamais leur bilan mensuel de milliers d’euros de gains. La réalité est que vous allez plutôt miser 25€ de votre côté et donc engranger un bénéfice net de 11,25€…ce qui n’est pas la même chose ! Ainsi, ces parieurs pros masquent la réalité à chaque instant et ne se mettent pas à la place de leur client.

Il va également falloir vérifier que le parieur pro vous distille bien des conseils sur la gestion de mise : un pourcentage de mise à respecter. Généralement les parieurs aguerris ne vous pousseront jamais à miser plus de 10% sur un pari, miser au-delà de 5% sur un pronostic reste très risqué. Si vous voyez des mises d’un même montant ou alors des pourcentages de mise similaire de manières récurrentes, méfiez-vous également car il est possible que le parieur ne maîtrise absolument pas la gestion de mise (ce qui est INDISPENSABLE pour faire partie des 2-3% de joueurs en bénéfice !).

A cela s’ajoute d’autres supercheries : aucun bilan chiffré détaillé avec l’ensemble des pronostics, ni même de statistiques de leur bankroll. Néanmoins certains font apparaitre leurs résultats avec des gains spectaculaires, seulement vérifier bien pour commencer : le montant de leurs mises & ensuite de quand datent ces statistiques. Il y a des malins qui font apparaitre des chiffres depuis la création de leur site (quelques années d’existence) ou alors sur les 2 dernières années, forcément ce qui tronque totalement la réalité des chiffres ! Vérifiez bien la présence de pronostics perdants ce qui montre qu’il ne cache pas ses défaites et les assument car, le 100% de réussite est IMPOSSIBLE et le taux de réussite n’est pas le critère primordial dans les paris sportifs, contrairement au ROI et au ROC.

La dernière chose à vérifier est que le site mette en avant une explication sur le pronostic à miser avec un raisonnement tenant la route. Cela peut-être du fait d’une analyse humaine, de statistiques de jeu, d’un algorithme explicatif etc…bref, il faut qu’il y ait de la matière et surtout pas les fameux « Je sens bien cette équipe » ou alors « Ils sont obligés de se refaire »…ce n’est pas le discours que vous tiendra un véritable parieur pro !

Enfin le parieur professionnel, s’il l’est réellement va se concentrer au maximum sur 2 sports de prédilection, car au-delà, il lui sera impossible de maîtriser totalement l’actualité sportive des sports choisis.

Généralement ce qui vous mettra facilement la puce à l’oreille des arnaques, c’est leur soit disant mode de vie de joueur de foot : voitures de luxe, bouteilles de champagne, liasses de billets, mises faramineuses, vous présentant les paris sportifs comme de l’argent facile (Est-ce possible de gagner de l’argent facile grâce aux paris sportifs) pour vous attirer. Il est possible de faire des photos avec une voiture qui a été louée pour quelques heures par exemple.

En résumé, dès qu’il y a le moindre cliché bling-bling ou le mot VIP : FUYEZ.

Au-delà de cela, il faut également faire attention aux méthodes de jeu dangereuses & aux tickets alléchants pour votre portefeuille à savoir :

  • des combinés de plus de 3 matchs
  • des énormes côtes
  • des montantes
  • des martingales mal maîtrisées
  • des paris fixed/scores exacts
  • les paris live/paris en direct pour les débutants
  • les faux tickets (des experts de Photoshop)
  • les paris perdants supprimés

 

Pour récapituler, ne faîtes pas confiance aux pages ou comptes sur les réseaux sociaux sans site internet. Vérifier ensuite, l’existence d’un site internet cohérent avec des mentions légales, la présence d’une rubrique spécifique (bilan, résultat…) avec les statistiques détaillées de l’année en cours dont la présence de paris perdants, une maîtrise de la gestion de mise de la part du parieur pro, une analyse détaillée ou une explication du pronostic & enfin des méthodes de jeux qui rapportent réellement !

Enfin, si le parieur est un bon parieur, il proposera des abonnements payants avec la possibilité de le tester (mois offert par exemple) pour montrer l’étendue de ses talents et vous proposera surtout des offres sans engagement (s’il fait du bon travail, vous reviendrez par vous-même, pas besoin d’abonnement avec renouvellement automatique) !

 

A vos paris, prêts ? Gagnez !

 

Rédigé par L’Enfer du week-end / Interview de Laurent Montovert Radio Laser

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.