Lien audio :

 

 

Cela est un secret de polichinelle, les pronostiqueurs les plus suivis du marché sont tous affiliés (cf : K James : ange ou démon du pronostic ?) de près ou de loin, via divers partenariats, avec les bookmakers. Mais pourquoi ? Il est légitime de se demander pourquoi des parieurs pros qui vivent de leurs propres paris sportifs sont affiliés aux bookmakers ? En effet, pourquoi ces 2 « adversaires » s’allient, alors que tout devrait les séparer ?

Et bien encore une fois, cela pour des histoires de compte en banque…

 

En effet, selon les accords :

  • il y a la simple affiliation avec bannière (que nous avons testé pendant quelques semaines pour pouvoir connaître l’envers du décor) : rémunérations dites classiques (CPA) : à l’inscription et au dépôt d’argent des internautes. Ainsi, une commission est attribuée au site (de l’ordre de 30 à 50 € selon les bookmakers), ce qui peut paraître correct car le site monétise le trafic de ses visiteurs à un bookmaker et touche une commission au passage. Généralement l’internaute au travers de cette inscription, bénéficie d’un accès aux pronostics du parieur pro pendant un laps de temps défini (généralement 1 mois).

Seulement, il faut savoir qu’il y a des pratiques beaucoup plus douteuses qui se font dans le dos des joueurs :

  • Le Revenue Share : qui propose aux affiliés de toucher un pourcentage de tout ce que va déposer l’utilisateur sur son compte joueur, pendant une période donnée. Ainsi, certains parieurs pros via leur site, ont des accords avec les bookmakers leur permettant de toucher des commissions confortables.

C’est là où le système d’affiliation peut être nébuleux. Les sites de vos parieurs pros se cachent bien de vous le dire, en effet à partir du moment où vous vous êtes inscrit sous leur bannière : toutes vos prises de pari entrent en compte, ce qui va leurs générer des revenus systématiques (à votre insu bien évidemment) !

Mais il y a encore plus vicieux :

  • certains bookmakers (heureusement cette pratique est limitée), proposent des commissions aux sites de parieurs pros sur vos prises de paris exclusivement perdantes ! Oui vous avez bien entendu : sur tous vos paris perdants, le site où vous vous êtes inscrit va leur générer des revenus permanents ! Et le pire dans tout cela, c’est qu’il n’y a pas de limite dans le temps.

 

Prenons un exemple concret :

Vous vous êtes inscrits il y a 5 mois sur le site de pronostics TotoPronos afin d’avoir un accès pendant 1 mois à ses supers pronos. Mais, afin de ne pas payer l’abonnement mensuel : vous avez optez pour une inscription avec la bannière du bookmaker SuperBook qui propose un Bonus Nouveaux Clients. Seulement, après quelques mois d’observation, le fameux site TotoPronos n’est pas franchement réglo, car il supprime des pronos perdants & finalement vous n’avez pas de véritable transparence quant au bilan du site ! Ainsi, vous décidez de ne plus suivre ses pronos mais toujours d’utiliser le bookmaker SuperBook pour vos paris persos. Et bien, cela ne changera rien TotoPronos continuera de toucher des commissions de la part de SuperBook tant que vous jouerez chez eux…

 

Vous comprendrez donc pourquoi, certains parieurs renommés et qui sont suivis sur leurs différents réseaux sociaux par des milliers, voire des centaines de milliers de joueurs, donnent de temps en temps des pronostics erronés…et cela ne provient pas du fait que le 100% de réussite est impossible dans l’univers des paris sportifs !

Effectivement, le parieur pro & le bookmaker sont les grands gagnants et cela à tous les coups ! Si son pari est bon : le parieur pro va toucher son bénéfice chez le bookmaker auprès duquel il a placé son pari comme vous. Mais si son pari est perdant, et bien il touchera des commissions provenant de tous les parieurs s’étant inscrits sur son site (récemment ou non) avec les liens d’inscription des bookmakers auquel il est affilié (l’exemple de TotoPronos) !

De leurs côtés, les bookmakers gagnent également à tous les coups car, ils auront reçu de nombreuses nouvelles inscriptions et ils peuvent même faire coup double si le pari communiqué par le parieur pro est perdant : ils « se frotteront les mains » des mises perdantes de leurs clients !

Bref, c’est le joueur inscrit avec les différentes bannières qui est le dindon de la farce car, lui, aura bel et bien perdu sa mise et personne ne lui donnera de commission éventuelle. Il ne pourra se refaire qu’a une seule reprise : celle des bonus attribués aux nouveaux joueurs lors du 1er pari placé ! Ainsi, nous vous conseillons vivement de les utiliser de manière intelligente afin de vous construire votre propre bankroll & ensuite choisir le bookmaker affichant les meilleures côtes sur vos paris.

Il y a également encore plus surprenant : lorsque certains bookmakers proposent sciemment de l’argent à certaines « têtes d’affiche de l’univers des paris sportifs », pour les inciter de temps à autre, à communiquer des pronostics perdants. Comme évoqué précédemment, tout le monde y trouve son compte (bancaire) !

 

Bien évidemment, nous ne sommes pas des journalistes d’investigations, mais nous savons de source sûre que de telles « combines » ont été proposées à certains parieurs pro, qui de manière officielle ont décliné…De plus, nous ne sommes pas là pour critiquer ce modèle économique, seulement plus de transparence de la part de ces sites qui engrangent ces rémunérations serait  bienvenue.

Cependant, tous les bookmakers et tous les parieurs pros ne fonctionnent pas de la sorte bien heureusement, mais de telles pratiques existent. Soyez vigilants et ne vous ruez pas sur les bannières et autres liens d’inscription de certains sites pour bénéficier de pronos gratuits pendant un laps de temps. Gardez-bien à l’esprit que certains vont s’enrichir sur vos prises de jeu et cela ad vitam æternam.

 

A vos paris, prêts ? Gagnez !

 

Rédigé par L’Enfer du week-end / Interview de Laurent Montovert Radio Laser

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.